Récupérer des points sur son permis de conduire, comment faire ?

En tant que jeune conducteur vous avez commis une ou plusieurs infractions, ce qui vous a fait perdre de nombreux points. Le souci c’est qu’afin d’échapper à une suspension, il est primordial de récupérer des points sur son permis de conduire. Vous vous demandez donc comment faire pour y arriver ? Ci-après quelques solutions qui s’offrent à vous !

Combien de points avez-vous sur votre permis de conduire ?

Avant de faire quoi que ce soit, vous devez avoir une idée claire du nombre de points que vous avez encore sur votre permis. Pour ce faire, vous n’avez qu’à suivre la procédure dématérialisée définie par le service public.

Vous pourrez établir une stratégie en fonction du nombre de points qu’il vous reste. Vous avez, notamment, le choix entre effectuer un stage de récupération de points ou attendre patiemment une récupération automatique.

Dans le cas où vous disposez d’un nombre encore conséquent de point, l’attente d’une réparation automatique  est conseillée. Par contre, si vos points sont comptés, vous devez rapidement remédier à la situation.

Comment accélérer la récupération de ses points ?

Si le solde de vos points est pénalisant, la solution qui s’offre à vous la réalisation d’un stage de récupération. Tout titulaire d’un permis ayant perdu au minimum un point peut suivre un stage volontairement.

À la fin du stage les participants obtiennent automatiquement 4 points. Sachant que le capital maximal d’un permis de conduire ne peut excéder 12 points. Un stage, dans le cadre d’un permis probatoire, dure deux jours. Au terme de ce dernier, une attestation est remise au participant.

Pourquoi récupérer des points sur son permis de conduire est important ?

Il est possible qu’à cause d’une nouvelle infraction, le solde de vos points devienne nul. L’invalidité de votre permis de conduire est alors prononcée ! Qu’est-ce que cela implique ?

Tout d’abord, votre permis subit une suspension judiciaire ou administrative pendant une période allant de 6 mois à 10 ans. Ensuite, une annulation définitive de votre permis est à envisager, selon la gravité des infractions commises. Un délai de 3 à 10 ans vous sera imposé pour le repasser.

Afin d’éviter tout cela, il est donc très important de tout mettre en œuvre pour une récupération rapide, en cas de retrait de plus de deux points.

La récupération automatique des points

Si à cause d’une infraction, un point vous est retiré, vous le récupérez automatiquement après six mois. Vous n’aurez à réaliser aucune démarche administrative. Cependant, à partir du paiement de votre contravention  jusqu’à la fin des six mois, vous ne devrez plus commettre d’infraction.

Un autre cas, vous avez commis de nombreuses infractions. Vous avez donc perdu de nombreux points de permis de conduire. Le délai de récupération automatique des points n’est alors plus de 6 mois mais de deux deux voire même de trois ans.

Pour les infractions de 4ème et 5ème classes, exemple, téléphone au volant ou excès de vitesse également le délai s’allonge sur 3 ans à compter de date de paiement de l’amende. Si  vous êtes impliqués dans une nouvelle infraction, le délai repart pour trois nouvelles années.

Quel type d’infraction routière est puni par une contravention ?

On peut constater différents types de contravention. Un conducteur reçoit une contravention de 1re classe dans les cas suivants :

–              Quel que soit le motif, non-présentation de son permis de conduire ;

–              Utilisation d’un stationnement payant et refus de payer.

Les contraventions de 2ème classe sont imposées pour un changement brusque de direction, non-paiement d’un péage, stationnements et arrêts gênants pour les autres usagers.

Une contravention de 3ème classe s’applique quand une plaque d’immatriculation n’est pas bien visible ou quand les freins d’un véhicule sont défectueux

Téléphone au volant, conduite d’une voiture sans contrôle technique, conduite en état d’ivresse (taux d’alcoolémie entre 0,50 g et 0,80 g), excès de vitesse inférieur à 50 km/h…toutes ces infractions valent une contravention de 4ème classe.

Pour un excès de vitesse dépassant 50 km/h, des blessures involontaires provoquant l’incapacité d’une personne à travailler pendant moins de 3 mois, vous serez sanctionné avec une contravention de 5ème classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *