Comment trouver une assurance auto jeune conducteur moins chère?

Le permis obtenu ? Tout ne s’arrête pas là, il va falloir également vous pencher sur la problématique de l’assurance. Laquelle choisir et surtout, où en trouver à un prix raisonnable ? Force est de constater que lorsque l’on est un jeune conducteur, les compagnies auront tendance à gonfler la prime, étant le risque qu’elle prend pour ce jeune et inexpérimenté conducteur. Mais comment faire alors pour trouver une assurance pas chère ?

Qu’appelle-t-on un jeune conducteur ?

Le jeune conducteur est ce nouveau conducteur encore titulaire d’un permis probatoire à l’issue des trois premières années de son permis ou de ses deux premières années de conduite accompagnée. Le conducteur est également un jeune conducteur lorsqu’il n’a encore jamais contracté une assurance à son nom. Si votre permis a été annulé et que vous aviez dû le repasser, vous serez également classé « jeune conducteur ».

Le principe est le suivant : tous les conducteurs devront souscrire une assurance pour pouvoir circuler. Pour les jeunes conducteurs, c’est un problème délicat étant donné les tarifs qui pourraient leur être avancés.

Vous pouvez tout de même obtenir quelques réductions en procédant suivant nos quelques astuces.

Le choix de la voiture

Bien évidemment, l’expérience du conducteur est un critère pris en compte dans le tarif de la prime d’assurance. Mais à côté de cela, le modèle de la voiture sera également pris en considération ainsi que sa puissance. Ainsi, il est préconisé de choisir une certaine catégorie de voiture.

Les voitures d’occasion par exemple sont préconisées à cet effet, car plus la voiture est récente, plus l’assureur envisage un investissement élevé dans la mise en garantie qu’il va proposer. De même, il vaut mieux commencer par une petite cylindrée, car les grosses cylindrées sont réputées à l’origine des accidents les plus féroces, les plus destructeurs et les plus graves.

Et enfin, côté moteur, si vous êtes un jeune conducteur, nous vous proposons une voiture à moteur essence. A moteur diesel, les réparations vont vous revenir plus chères et d’ailleurs, on dit que les voitures diesels, à cause de leur cote élevée ont tendance à attirer les voleurs.

Le choix de la compagnie d’assurance

Dans un premier temps, pour un jeune conducteur, il est conseillé de s’adresser au même assureur qui assure déjà la voiture de vos parents. Le but est de susciter la compagnie à un geste commercial, en vous accordant une petite remise pour votre prime d’assurance. D’ailleurs, il ne faut pas hésiter pour les négociations par rapport à l’offre qu’elle proposera.

Sinon, il vous faudra bien comparer avant de vous lancer. Des comparateurs d’assurance en ligne sont mis à votre disposition à cet effet. Ils sont gratuits et sans engagements. Ils se chargeront de trouver pour vous une offre adaptée à vos besoins et à votre situation budgétaire.

Opter pour la conduite accompagnée

Il s’agit d’une solution classique adoptée lorsqu’on envisage de réduire ses frais d’assurance. Pour information, sachez qu’en règle normale, pour un jeune conducteur, la majoration sera limitée à 50% durant sa première année de conduite, si elle s’élève à 100% pour les  conducteurs à zéro accident. Au fur et à mesure que les années avanceront, elles vont évoluer et s’annuleront d’elle-même.

Dans d’autres cas, les jeunes conducteurs en viennent à souscrire une assurance en tant que second conducteur, sur le même contrat que celui souscrit par ses parents. Mais dans ce procédé exceptionnel, le second conducteur qu’est le jeune conducteur ne devra être qu’un conducteur occasionnel.  Dans les faits, l’assureur pourra constater si finalement, vous conduisez  régulièrement la voiture. Dans ce cas, vous serez relayé au titre de conducteur principal et devra payer une prime en conséquence. Il faudra faire très attention par ailleurs, car il s’agit là d’une fraude à l’assurance.

En somme, nos petits conseils pratiques :

Ces quelques points vont vous aider à obtenir une assurance au meilleur prix :

  • Choisissez une petite cylindrée
  • N’optez pas pour une voiture nouveau modèle
  • Privilégiez un moteur à essence
  • Comparez en utilisant votre comparateur d’assurance avant de choisir votre assureur
  • Penchez vous sur la négociation lors de votre souscription

•             Vous pourrez également commencer par une assurance second conducteur ou une assurance dans la conduite accompagnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *